© Tuomas Uusheimo

Oodi à Helsinki s’établit comme le nouveau modèle architectural des bibliothèques européennes, fruit du travail de ALA Architects

© Tuomas Uusheimo

Des bibliothèques (ou médiathèques), nous en publions régulièrement sur Actuarchi. Toutefois, certaines dépassent nos attentes. La nouvelle bibliothèque d’Helsinki, ouverte depuis le 5 décembre 2018 s’inscrit dans cette lignée, elle est l’œuvre de l’agence ALA Architects, une agence fondée par quatre architectes finlandais, Juho Grönholm, Antti Nousjoki, Janne Teräsvirta et Samuli Woolston en 2005.

Voir aussi :

L’enjeu de la Bibliothèque Oodi est grand mais aussi convoité. En janvier 2012, lorsque la ville a lancé le concours d’architecture, 544 dossiers ont été déposé, ce qui a permis de sélectionner 6 finalistes en novembre 2012. Lauréat en juin 2013, les architectes mettront trois années pour construire cet édifice. Notons, que l’agence ALA Architects va prochainement construire la future médiathèque de l’Université de Lyon 2 associée à l’agence Nicolas Favet Architectes.

© ALA Architects

La nouvelle bibliothèque centrale d’Helsinki s’implante au cœur de la ville, face au Parlement. Bénéficiant d’un large espace public, en l’occurrence la Place des citoyens (Kansalaistori square), le bâtiment remplie également le rôle de fournir un grand espace couvert adossé à l’une des places principales de la ville d’Helsinki.

© Iwan Baan

Les architectes ont structuré la bibliothèque en trois strates, la première permet d’accueillir les usagers et de recevoir des visiteurs pour des évènements. Le rez-de-chaussée dispose d’une salle de cinéma et d’une salle polyvalente. La seconde strate loge les locaux calme et bruyant que l’on retrouve habituellement dans une bibliothèque.

© Tuomas Uusheimo

Le dernier niveau est probablement le plus extraordinaire. Ce n’est pas un espace, c’est un paysage. Un paysage qui nous plonge, par ses vues panoramiques au cœur de la ville d’Helsinki. Le bandeau vitré permet de baigner de lumière naturelle l’espace de lecture et les rayonnages, le faux-plafond, traité avec une toile tendue, fait écho au nuage qui délimite ce paysage. La frontière entre le ciel et ce lieu est progressivement gommée à travers une attention sérigraphique qui témoigne de l’élégance et la gratitude du lieu envers ses visiteurs.

© Tuomas Uusheimo

Au rez-de-chaussée, l’espace d’accueil est dépourvu de poteaux, les architectes ont créé un pont afin de faciliter la lisibilité du programme et son accessibilité. La forme courbe de la façade a pour objectif d’inviter, d’envouter le visiteur à découvrir le paysage qu’il renferme.

© Tuomas Uusheimo

Si vous regardez les plans et coupes disponibles dans la galerie en bas de page, vous vous apercevrez que le volume d’espace administratif est relativement restreint. Il ne s’agit pas du fait que les finlandais ont profondément numérisé le fonctionnement d’une bibliothèque, mais bien du fait que celui-ci a été conservé dans l’ancienne bibliothèque centrale, située dans le quartier voisin de Pasila.

© ALA Architects

Comment la bibliothèque d’Helsinki a été construite ?

Pour libérer les façades du dernier niveau ainsi de que pour créer cette grande percée transversale, les architectes d’ALA Architects ont construit leur bâtiment grâce à deux méga-poutres formant un pont. Ils y ont ensuite greffé un ensemble de ferme métallique qu’ils maintiennent grâce à un plancher béton précontraint. C’est l’agence d’ingénierie Arup, qui en phase de conception, a mis au point les différentes réponses techniques de l’édifice, accompagné de Ramboll Finland pour la phase travaux.

© Tuomas Uusheimo

  • Architecte : ALA Architects
  • Maître d’ouvrage : Ville d’Helsinki
  • BET Fluides : Arup, Ramboll Finland
  • BET Environnement : Arup, Ramboll Finland
  • BET Structure : Arup, Ramboll Finland
  • BET Façade : Arup
  • BET Electricité : Rejlers
  • Acousticien : Helimaki Acoustics
  • Coordinateur BIM : Gravicon
  • Sécurité Incendie : Palotekninen insinööritoimisto Markku Kauriala
  • Consultant pour les flux d’usagers : Pöyry Finland
  • Visualisation : VIZarch
  • Maquettiste : Klaus Stolt
  • OPC : Ramboll CM
  • Consultatant pour d’auditorium : Granlund
  • Entreprise générale de construction : YIT
  • Fondation : E.M. Pekkinen
  • Consultant géologique : Finnmap Infra & Sipti Infra
  • janvier 2012 : ouverture du concours
  • Novembre 2012 : sélection de six finalistes
  • 2013 : désignation du lauréat
  • 1 septembre 2015 : début du chantier
  • 5 décembre 2018 : ouverture au public

 

L'actualité architecturale française dans votre boite mail !

Vous aimerez aussi :

Palais des Congrès de Nîmes par Chabanne et 3XN

Comment insérer un équipement de 10 000 m2 dans un centre ville historique étroit et dense ? Réponse avec Chabanne et 3XN qui livreront le futur Palais des Congrès de Nîmes en 2025.

107 logements à Romainville par Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia a réalisé à Romainville une résidence de 107 logements pour un peu plus de 1000€/m2 sans oublier de la faire briller.

PPA Architectures avec V2S architectes contribuent à la ZAC de Saint-Martin-du-Touch

Les agences PPA Architectures et V2S architectes vont construire une opération immobilière de 10 000 m2 sur l’ilot S9 de la ZAC du quartier Saint-Martin-du-Touch à Toulouse.

Palais des Congrès de Nîmes par Chabanne et 3XN

Comment insérer un équipement de 10 000 m2 dans un centre ville historique étroit et dense ? Réponse avec Chabanne et 3XN qui livreront le futur Palais des Congrès de Nîmes en 2025.

107 logements à Romainville par Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia a réalisé à Romainville une résidence de 107 logements pour un peu plus de 1000€/m2 sans oublier de la faire briller.

PPA Architectures avec V2S architectes contribuent à la ZAC de Saint-Martin-du-Touch

Les agences PPA Architectures et V2S architectes vont construire une opération immobilière de 10 000 m2 sur l’ilot S9 de la ZAC du quartier Saint-Martin-du-Touch à Toulouse.

12 Partages
Partagez
Enregistrer
WhatsApp
Partagez