Christian Devillers dévoile la maquette de Nice Méridia au Mipim.

Nice Méridia est une composante du programme Eco-Vallée s’étendant de Cagnes-sur-Mer à Cap d’Ail intégrant les stations du Mercantour-Isola 2000, Auron et Saint-Dalmas-le-Selvage. Ce projet d’aménagement impulsé par Christian Estrosi en 2008 couvre une quinzaine de communes pour une surface de 10 000 hectares.

Eco-Vallée se décompose en plusieurs projets urbains :

–          Grand Arénas : C’est le projet majeur qui s’implante aux portes de la ville de Nice sur une parcelle de 51 hectares. À proximité de l’aéroport, ce pôle axé sur le tertiaire développera  680 000 m² de construction et sera accompagné de 1 350 logements. On notera qu’un parc d’exposition de 75 000 m² est au programme, l’enjeu de ce centre d’affaires est de concentrer 21 000 emplois.

–          Nice Méridia : Ce quartier concentre le pôle recherche de la vallée où 4 000 emplois dans la R&D et le développement durable sont attendus. Développé sur 26 hectares, 2 100 logements y seront construits.

–          La Baronne : Le parc de la Baronne accueillera les activités logistiques de l’agroalimentaire et de l’horticulture sur un bassin de 25 hectares.

–          Allianz Riviera : Le cabinet Wilmotte & Associés a la charge de concevoir le nouveau stade de Nice à travers un PPP avec Vinci. Cet équipement s’accompagne de 29 000 m² d’immobilier.

–          Gare du Sud : Le cabinet Reichen et Robert & Associés a pour mission de requalifier le secteur de la gare de Nice.

–       La coulée verte : L’aménagement des 12 hectares liaisonnant le vieux Nice et la ville moderne est confié aux paysagistes Pena & Pena.

–          Nice-Thiers : Il s’agit du pôle multimodal du centre-ville de Nice.

© Devillers & Associés By-Encore EPA

© Devillers & Associés By-Encore EPA

Alors que la plupart des projets urbains ci-dessus est déjà en chantier, l’architecte Christian Devillers a dévoilé hier à l’occasion de Mipim, les plans de Nice Méridia. Attribuée l’année dernière à l’architecte, la ZAC Nice Méridia sera officiellement créée en juin prochain, 35 000 m² y seront alors commercialisés.

© Devillers & Associés By-Encore EPA

© Devillers & Associés By-Encore EPA

Cet éco-quartier est dédié au monde du développement durable et de la recherche. Comme dans tout éco-quartier, biomasse, géothermie et solaire sont au menu mais ce dernier se différencie par sa distribution d’énergie. En effet, l’ensemble est maillé par un réseau intelligent reliant les différents apports énergétiques aux lieux de consommation à savoir 160 000 m² de logements, 50 000 m² de bureaux, 50 000 m² de laboratoires et R&D et 45 000 m² d’équipements. L’objectif est d’optimiser la ressource énergétique dans ce territoire en fin de ligne.

© Devillers & Associés By-Encore EPA

© Devillers & Associés By-Encore EPA

Christian Devillers commente : « Nice Méridia est la ville de demain, le  projet s’appuie sur le concept de technopole urbaine : la recherche et les activités de pointe  seront installées au cœur de la ville. À la fois  respectueuse de l’environnement, performante  au plan économique, innovante dans l’utilisation des meilleures technologies, Nice Méridia est une technopole qui profite pleinement de la vie  urbaine. »

© Devillers & Associés By-Encore EPA

© Devillers & Associés By-Encore EPA

Le projet urbain s’incorpore au sein des équipements déjà présents. La ligne de tramway sera prolongée le long de l’avenue Slama et s’achèvera au stade Allianz Riviera. Cette avenue est bordée par des bâtiments en voie d’achèvement. L’avenue de Grenoble est quant à elle redessinée, les bâtiments la délimitant proposeront des rez-de-chaussée commerciaux.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer